Histoire de Mathieu Chabot : Le retour au gym suite à un accident de moto

À chaque mois, vous pourrez lire un témoignage de l’un(e) de nos client(e)s.

Plusieurs personnes ne me connaissent pas de nom, mais vont probablement me reconnaître, si je vous dis que je suis le fou qui fait du squat sur le bossu (demi-ballon). Je me présente Mathieu Chabot, 28 ans. Je suis un nouvel abonné de la Cité Sportive depuis octobre 2016. Il y a longtemps que je m’entraîne dans différents gyms. Toutefois, mon accident de moto survenu le 29 août 2015, m’a obligé à cesser l’entraînement, suite à des fractures ouvertes du tibia et du fibula.


Le retour à l’entraînement

Après l’opération, mon docteur m’a annoncé qu’il avait dû retirer 2.5 pouces de mon tibia que je n’ai malheureusement pas pu récupérer pour me faire un collier! Haha! J’ai commencé la physiothérapie en janvier 2016, ensuite de l’ergothérapie pour finalement avoir le privilège d’être entraîné par Sabrina Turgeon, entraîneur à la Cité Sportive. Ce fut un grand défi autant pour elle que pour moi, puisque ma fracture tibiale n’est toujours pas consolidée.

Une grande adaptation

Il nous a fallu adapter l’entraînement à ma condition physique précaire, car je dois faire attention de ne pas causer de cisaillement sur mon tibia. Je dois constamment penser à forcer de façon égale sur mes deux jambes. Voilà pourquoi, j’utilise le bossu pour entraîner mes jambes. Cette technique inhabituelle me permet de travailler mes deux jambes équitablement, car sans cette méthode ma jambe droite compense pour celle qui est blessée.

Les bénéfices d’un entraînement adapté

Après plus d’un an sans entraînement, il était temps que je m’y remette. J’étais rendu plus rond qu’une « bean »! Quand la balance m’a dit : « Ouff!! » au lieu de me donner mon poids, j’ai pris conscience que je devais retrouver la forme en recommençant à aller au gym. En à peine 3 mois, j’ai perdu près de 35 livres et repris une bonne partie de ma forme physique que j’avais avant mon accident. À mes débuts, mon squat était à 185 livres et en date du 15 février, il est à 255 livres et en prenant en considération que mon tibia n’est pas consolidé. Bref, peu importe notre condition physique ou autres problèmes que nous pouvons rencontrer dans notre vie, il est possible de trouver une façon de bouger et se mettre en bonne forme physique. Il n’y a rien d’impossible !

Tout cheminement a été possible en grande partie grâce à mon entraîneur Sabrina Turgeon qui a su adapter tous mes exercices à ma condition. Elle m’a poussé au-delà de mes limites et bien plus! Le jour suivant des fameux « legsday », il m’est pratiquement impossible de marcher normalement puisque je suis plus que courbaturé! Cependant, malgré les douleurs que cela engendre, je retrouve progressivement la masse musculaire que j’avais perdue lors de ma convalescence. Je la remercie malgré les souffrances qu’elle me fait subir, car je suis fier des progrès que j’ai accomplis.

-Mathieu Chabot